Comme prévu, j’enchaîne avec mon premier article, destiné à vous faire connaître un peu plus le principe de l’Accélérateur Windows.

Bien que son principe ait été légèrement revu et corrigé au début de cette année, dans les grandes lignes le programme reste le même et mon feedback n’en demeure pas moins intéressant… du moins je l’espère ;-) Par ailleurs, je ne parlerai que des Accélérateurs Windows Phone et Windows 8, n’ayant encore jamais touché à de l’Azure.

Mes débuts, et ceux de l’Accélérateur

De la première ligne de code à la publication sur le Marketplace


Quelques mois après m’être acheté mon LG Optimus 7, mon troisième smartphone, j’ai installé Visual Studio, et décidé de me mettre à la programmation C#/XAML. A l’époque je n’avais jamais fait de développement, c’était tout nouveau. Quelques semaines après, ma première app « I Love Rock N Roll » (ébauche de ce que deviendra plus tard I Love Music), est finie et prête à se faire sa place sur le Marketplace.

Le problème : je suis lycéen donc sans le sou, et dépenser près d’une centaine d’euros pour publier un essai ne me donnait guère envie. Et rien sur Internet à propos d’un éventuel programme d’aide. Par chance, un ami forumeur me fait découvrir l’Accélérateur Windows Phone, via une simple  adresse mail à laquelle il faut présenter son projet WP.

Mon projet étant retenu, je reçois alors un token me permettant de bénéficier d’une licence développeur d’un an, gratuitement ! Je vous assure, c’est très motivant. Je m’attèle donc à la publication de mon app, validée à la 2ème tentative.

Les balbutiements de l’Accélérateur


Je suis méchant car je commence par les points négatifs.

L’absence de visibilité

En effet, il m’a fallu de nombreuses heures de recherches sur le Net, et beaucoup de chance pour trouver un forumeur proche du programme, et ainsi découvrir l’Accélérateur. En cause, la jeunesse de ce dernier. Il faut laisser du temps au temps, et vous qui me lisez avez la chance d’avoir désormais une plateforme dédiée à cet Accélérateur, j’en parle plus loin.

C’est tout ! C’est le seul point négatif que j’ai bien pu trouver ;-)

L’accélérateur et le développeur, une relation où tout le monde y gagne


Microsoft l’a bien compris : le géant des logiciels dispose de la plus grande armée de développeurs au monde. Et à l’heure où ils ont pour beaucoup été tentés par iOS (je ne parlerai pas d’Android, je n’aime pas troller en public), il est temps de leur montrer lequel est prêt, malgré sa suprématie, à offrir des licences, former, coacher, prêter du matériel, et donner une visibilité extraordinaire.

En échange de toutes ces aides, auxquelles vous ne pourrez plus vous passer, Microsoft a également beaucoup à y gagner : l’intérêt des développeurs, et un Store de plus en plus fourni. Windows Phone est la seule plateforme à avoir un tel ratio nombre d’apps sur la PDM : 150 000 apps pour 5% du marché ! L’accélérateur a donc de beaux jours devant lui.

L’accélérateur, bien plus que des promesses


Ce passage est une réponse à mes amis passionnés d’Android ou iPhone, qui me soutiennent que les propos de Microsoft sont des paroles en l’air et que rien de tout ça n’est vrai.

Une fois inscrit à l’Accélérateur, Dalhia et son équipe auront le plaisir de vous envoyer des mails personnalisés pour vous tenir au courant des dernières opportunités. Parmi celles-ci : des conférences en ligne ou à Issy Les Moulineaux, un véritable coaching personnalisé, de la visibilité aux évènements IT et Microsoft, et des prêts de devices. Que demander de plus ? Pour ma part, j’ai bénéficié d’un peu tout ça, et j’en suis très heureux. Pierre Cauchois, si tu me lis, ma première conf’ en ligne à laquelle j’ai assisté c’était la tienne, et elle m’a beaucoup appris. A l’époque de la sortie de WP Tango, j’ai pu demander à l’Accélérateur de me prêter un Lumia 610, pour me permettre d’optimiser mon code sur les petits devices, choix stratégique car le Lumia 610 s’est bien vendu.

L’Accélérateur Windows Phone, c’est donc une réalité. Etant donné le succès discret mais réjouissant du programme, Microsoft France l’a étendu dès printemps 2012 au petit frère de WP, Windows 8.

L’Accélérateur Windows 8

Introduction


Ce fût une épreuve assez importante pour ma part, car j’ai du apprendre à développer avec WinRT, relativement différent de Silverlight.

Il a donc fallu réapprendre beaucoup de principes. Mais encore une fois, les conférences et tutoriels mis à disposition sont d'une très grande aide.

 

Lors de l'approche de la Release Preview, nous avons pu faire le choix entre deux programmes, bien distincts:

  • Le programme standard
  • Le programme express


Etant très motivé, j'ai choisi le programme express dans l'optique d'être sur le Store le 26 Octobre. En rentrant dans le programme Express, nous avons été assignés à un coach, et à une rigueur plus importante: Microsoft nous suit ainsi de très près, via ce que l'on appelle des Excellence Review.

Les Excellence Review


Ce sont des entretiens exceptionnels permettant à chacun des développeurs de faire tester son application par un ingénieur de Microsoft France, avec lui ou en téléconférence. Vous avez ainsi l'opportunité de tester votre app sur du matériel next-gen: à l'époque ils avaient des Samsung Slate 7 (celle de la BUILD2011), mais désormais ils ont des joujous magnifiques comme la Sony Vaio Duo 11, les Dell hybrides, et j'en passe. Un régal pour vous, et le testeur.

Bien évidemment, vous repartirez de cette demi journée avec des tas de bugs sur les bras, des incohérences et parfois une UX à refaire toute entier. Mais c'est une bonne chose! En 2013, les clients sont exigeants, même avec une application gratuite. L'Excellence Review vous permet de placer la barre de très haute, malgré des compétences très limitées: j'en suis la preuve.
J'ai ainsi pu passer du stade de développeur extrêmement débutant, à correct (pour mon âge du moins), via les 3 ER passées qui m'ont obligé à faire un code de plus en plus propre, optimisé, et un design de plus en plus raffiné, Metro mais pas trop.

Je vous en laisse juger via ces captures d'écrans

Proto 1 (ER 1)

Proto n°1

Proto 2 (ER2)

I love music proto n°2

Version finale (ER3)

I Love Music - v1

Impressionnant ce changement au niveau du design, n'est ce pas?

C'est grâce aux ER qui m'ont permis d'améliorer à chaque fois le design, en définissant un peu plus mes scénarios grâce aux incohérences rencontrées.

Les aides aux développeurs


Microsoft n'hésite pas non plus à vous payer des séances de kiné avec un designeur professionnel, qui vous aidera pendant une demi journée à améliorer, voire refaire le cycle de vie et le design de votre application.

La visibilité de vos apps


Je vous laisse tout simplement en juger via ces illustrations ;-)

Mise En Avant sur le StoreMise en avant aux events MS

 

Le résultat


I Love Music, coachée par l'Accélérateur Windows 8:

  • Près de 40 000 téléchargements, plus de 500 téléchargements par jour
  • Gros succès en France: top10 catégorie Musique+Vidéo et top100 des meilleures apps gratuites.
  • Note française de 4,3/5
  • Note mondiale de 3,5/5
  • Disponible dès la sortie de la RTM de Windows 8, fin août 2012.


 

FreeRemote8, coachée par l'Accélérateur Windows 8:

  • 5 000 téléchargements
  • Note moyenne 4/5
  • Top20 catégorie Outils
  • Disponible à la sortie publique de Windows 8, le 26 Octobre 2012.


 

DansTonChat Officiel pour Windows 8 (Beta):

  • Je ne peux communiquer les chiffres
  • Note moyenne 4,6/5
  • Top20 catégorie Divertissement


 

DansTonChat Officiel pour Windows Phone 8 (Beta), mise en avant via l'Accélérateur Windows Phone:

  • Je ne peux communiquer les chiffres
  • Note moyenne 4/5


 

 Les liens utiles


Portail d'inscription à l'Accélérateur: http://msdn.microsoft.com/fr-fr/accelerateur-windows

Portail de développement Windows 8: http://dev.windows.com

Portail de développement Windows Phone 8: http://dev.windowsphone.com

 

J'espère que cet article vous a plu, si vous avez des questions, n'hésitez absolument pas à me contacter via Facebook ou Twitter.

A bientôt!